La société biblique canadienne (SBC) accueillera un « atelier pour traducteurs des langues autochtones ».

Guelph, Ontario (CANADIAN CHRISTIAN NEWS SERVICE) – Du 20 au 24 avril 2015, la Société biblique canadienne (SBC) accueillait un atelier pour traducteurs des langues maternelles (Mother Tongue Translator Workshop). Cet événement d’une durée d’une semaine avait pour but d’équiper les traducteurs des Premières Nations qui souhaitent parfaire leurs connaissances et leurs habiletés quant aux principes de traduction.

Cet atelier offert par la SBC s’adresse au débutant aussi bien qu’au traducteur expérimenté qui cherche à atteindre une communication écrite efficace dans sa langue maternelle, facilitant ainsi une interaction avec les autres dirigeants des Premières Nations qui sont engagés dans l’apprentissage de la langue.

Le débutant comme le traducteur expérimenté qui désire profiter et collaborer à l’expertise disponible quant à la traduction des Écritures en langue autochtone, bénéficieront de cet atelier et pourront agir comme traducteur tant dans le domaine familial, personnel, communautaire et ecclésiale (église) que pour affaires.

La très révérende Lydia Mamkwa, évêque du ministère spirituel autochtone de Mishamikeweesh, un diocèse de l’Église anglicane du Canada, a écrit : « nous sommes créés pour être Anishinaabe (peuple des Premières Nations), alors il est important d’utiliser notre langue pour exprimer notre adoration. En tant que peuple des Premières Nations, ce que nous avons est précieux, c’est un cadeau du Créateur. Nous devons tout faire pour préserver notre héritage linguistique afin que les gens puissent connaître Dieu dans leur langue. »

L’atelier est le fruit d’une initiative conjointe entre Wycliffe Bible Tanslators, la Société biblique canadienne et l’Église anglicane du Canada qui vise à développer les habiletés des traducteurs. L’événement concerne précisément les représentants de la nation Cree, une langue encore active parmi les communautés des Premières Nations de l’Alberta et du Québec.

Bien que les participants peaufinent des aptitudes utiles pour diverses tâches, l’événement cherche d’abord à bâtir une nouvelle génération de traducteurs de la Bible capables de subvenir à la demande grandissante provenant des peuples autochtones.

À ce sujet, monsieur Bill Jancewicz, coordonnateur de l’atelier avec Wycliffe Bible Translator, nous informe que la tenue de cet atelier est justement une réponse à la requête de représentants des Premières Nations qui voulaient parfaire leur connaissance et leur expertise en traduction de la Bible dans leur langue.

La sensibilisation des participants aux langues et à la culture des autres peuples formants les Premières Nations et les problèmes communs de traduction seront présentés et discutés en classe. Des temps de méditation et de partage spirituel sont prévus; les sujets abordés seront les enjeux pratiques et spirituels et la mise en pratique des connaissances bibliques.

La présentation des outils numériques, département où la SBC se démarque, mettra l’accent sur la formation en gestion de fichiers informatiques, de programme de traduction et des ressources informatiques, de même que le traitement de texte de langue autochtone. Au terme de l’atelier, les participants recevront un certificat attestant la formation reçue; bien que ce certificat ne soit pas l’équivalent de ceux qu’octroie un collège, il indique le degré des compétences acquises et demeure un signe de confiance et d’encouragement envers ceux qui démontrent un intérêt pour le travail de traduction.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Shelley D. McLagan, Consultante en communications
Courriel : smclagan@biblesociety.ca
Téléphone: 1 800 465-2425, poste 3424
Site web: www.societebiblique.ca